Menu
BEAUTÉ / Cheveux

Cheveux afros, nos plantes à nous

Je ne suis pas (encore) devenue herboriste. Mais depuis que je m’occupe – seule – de mes plantes d’appartement, je trouve l’analogie frappante. Comparaison n’est pas raison, certes. Sauf que plus j’en sais sur l’entretien des plantes, plus je trouve que certains principes (de base), transposés à l’entretien du cheveu crépu de type 4 (selon la typologie d’A. Walker) donnerait de bien meilleurs résultats et serait surtout plus intuitive et donc facile à suivre.

Petite démonstration : l’hydratation.

Comment arrosez-vous vos plantes ? Beaucoup me répondront :  » ben avec de l’eau »?! Oui, mais COMMENT? En penchant l’arrosoir vers le haut (de la plante) ou vers le bas (directement au sol) ?! Là du coup, vous ne savez plus vraiment où je veux en venir. Et c’est bien le problème.

En y repensant, et surtout si vous êtes d’origine africaine, il y a de fortes chances que vous ayez appris  à arroser vos plantes par le haut : en penchant l’arrosoir sur le sommet de la plante (le feuillage), en espérant (pour les plus consciencieuses) que cette eau ruisselle vers le bas: les racines.

Du coup, une fois Mme la plante saturée d’eau et dégoulinante, beaucoup estiment leur devoir  accompli. Pas si sûr.

Car, pour garantir une hydratation optimale, le principe de base veut que vous commenciez d’abord par arroser le sol/la terre pour permettre à l’eau de s’infiltrer, de traverser les différentes couches (terreau, sable, etc.) et atteindre directement les racines qui, par suction, s’abreuveront selon leurs besoins.

Ce n’est qu’une fois la terre bien saturée (pour optimiser l’arrosage), que vous pourrez gratifier votre feuillage d’un jet d’eau froide, et lui redonner des couleurs.

Oui, c’est quand on y pense bien plus logique mais… les mauvaises habitudes prises dans l’enfance nous ont longtemps fait faire tout à fait le contraire.

Si on est toutes bien d’accord que la partie qui a le plus besoin d’hydratation, c’est la racine – non visible et bien enfouie – qui draine les nutriments, il devient plus aisé de comprendre ce qui ne fonctionne pas lorsqu’une cliente vient se plaindre d’avoir les cheveux toujours secs malgré les différentes huiles et pommades dont elle s’enduit frénétiquement le HAUT de la tête,  en négligeant complètement son cuir chevelu.

Autre exemple : le choix des engrais

Avez-vous déjà songer arroser vos plantes avec du coca ou de l’eau savonneuse… ou de les rempoter dans un pot sans terre? Non! alors pourquoi choisir d’hydrater et de nourrir vos

cheveux avec autres choses qu’une eau (saine) ou un substitut reconnu ?

Lors de nos diagnostiques capillaires, il n’est pas rare de constater que les clientes – malgré leur immense envie d’avoir des cheveux en bonne santé (et longs surtout) ne prennent pas vraiment conscience que, comme le reste de leurs organes, le cheveu a aussi ses exigences.

Peu le savent, mais l’alimentation est une composante essentielle d’une chevelure en bonne santé (et croyez-moi, je sais de quoi je parle). Comme pour vos ongles (quand ils se cassent et se strient), vos cheveux ont des signaux bien à eux pour vous montrer qu’ils sont malheureux. Et les causes sont souvent à chercher du côté de ce que vous mangez ou leur donnez à manger…

Comme pour le corps humain, protéines, lipides, glucides et sucres… participent également à la bonne santé de nos cheveux. Il n’est donc plus très surprenant de constater que la plupart des masques et soins plébiscités par les « natural gourous » soient à base d’ingrédients que l’on retrouve souvent en cuisine. Toutes ces savoureuses recettes à base d’huile d’olive, de beurre de mangue, de vinaigre de cidre , etc. sont en fait autant de tentatives de trouver le bon dosage entre protéine et hydratation !

Tout ce qui est junk-food (restauration rapide) et OGMs sont ici bien évidemment à proscrire.

D’où le soin méticuleux apporter à la lecture des étiquettes de nos produits pour éviter justement de mauvaises surprises, malgré le battage publicitaire (souvent trompeur) qui entourent ces produits phares et « réputés inoffensifs ».

No Comments

    Leave a Reply

    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.